Tuesday, January 03, 2006

Bonne année ! (Resto - Pied de cochon)

De retour après deux semaines de repos et de bouffes. Tellement au repos que je n'ai pris aucunes photos de nos nombreuses créations culinaires.

Je vais vous réécrire cette semaine avec des détails d'un gâteau extraordinaire aux bananes et coconut, d'un canard à l'orange, d'un sandwich mémorable, d'une dinde réussie à merveille et d'un pouding au Panettone (une recette à faire absolument!).

Mais pour l'instant, je reviens sur le Pied de cochon, je voulais vous en parler avant Noël en guise de cadeau. J'ai eu l'occasion d'aller y manger deux fois avant Noël et je vous le dis c'est mon restaurant préféré, mon numéro un.



C'est un vrai bon resto authentique, un vrai plaisir sans retenu abordable et jouissif. C'est aussi une célébration du patrimoine culinaire québécois, des produits frais et d'une cuisine généreuse et chaleureuse. Même Anthony Bourdain qui en a parlé dans Gourmet ce printemps dernier, la cuisine de Martin Picard va à l'encontre des tendances et s'inscrit dans un retour aux sources, une approche qui plaît à ses clients. L'endroit est magnifique, une vieille brasserie, une cuisine ouverte, un service attentionné et sans prétention et des assiettes à faire rouler les clients sur le trottoir.

Évidemment, le Pied de cochon s'est forgé une réputation lié au foie gras à cause d'un met typiquement québécoise revisitée : la poutine qui reçoit le traitement foie gras.



Elle est d'ailleurs extraordinaire et inévitable. Mais vous pouvez très bien y manger de façon décente et équilibré aussi avec le même plaisir. Mais entre vous et moi, pourquoi se priver dans ce temple de la luxure culinaire.

Au Pied de cochon, on y sert beaucoup de foies gras à toutes les sauces, en poutine, en hamburger, en hot-doye (!!), mais sa version la plus décadente est certainement le Canard en conserve ou sont mariés un magret de canard et un lobe de foie gras, le tout cuit dans une canne de conserve que l'on ouvre fièrement à votre table.

Sans surprise, l'autre grande spécialité du resto, c'est le cochon servi à toutes les sauces. Sa version la plus ahurissante est le plat signature de Martin Picard le Pied de cochon farci au foie gras.



Ce plat j'y ai enfin goûter dernièrement et c'est divin, à vous élevé au dessus de la table et léviter tellement c'est bon. C'est d'ailleurs grâce à ce plat que le Pied de cochon s'est classé dans les 10 meilleurs bistros en Amérique du nord selon le magazine Wine Spectator en 2003.

L'autre beauté, à part les plats de cerf, de poulet, de boudin, ce sont les spécialités selon les saisons. L'été, on y mange des fruits de mer, et l'hiver avant Noël, le ragoût de pâte de cochon (plat typique du Québec) et en janvier (devrais-je y aller ??) c'est le Cipaille qui vous attend avec un os à moelle caché à l'intérieur. Lors de notre dernière visite avec la famille d'Isabelle pour le temps des fêtes, je me suis gavé de ragoût de pâte de cochon, j'en ai encore des souvenirs vifs !



Et les desserts ... ils sont aussi incroyables, mais généralement on manque de souffle ... Mais tout de même, difficile de passer à côté du Pudding Chômeur, ce dessert plus que traditionnel qui célèbre la classe sociale moyenne. Un plat simple et chaleureux qui met en vedette le sirop d'érable pour notre grand bonheur.



Alors voilà, le resto à ne pas manquer, seul ou en groupe, on y mange toujours bien, on s'y sent bien, on y resterait même pour y vivre.

Pour ajouter à tout ce déferlement de bons mots, le Pied de cochon offre aussi des produits à emporter, les Canards en conserve, des cannages maisons (ketchup, maquereau, cornichon). Les produits sont disponibles selon la saison.

3 Comments:

Anonymous Anonymous said...

oui, vive le pied de cochon, c'etait super, merci isa.
xxhelene

12:10 PM  
Anonymous Frank Arse said...

Merci Fred de nous rappeler à quel point ce fut une agréable soirée!

10:10 AM  
Anonymous Anonymous said...

faut-il réserver d'avance????je vien de trois-rivieres

5:44 PM  

Post a Comment

<< Home