Monday, October 10, 2005

Malpèque, pintade et mure

Alors finalement on est pas tombé dans les pommes ... Isabelle n'a pas fait la tatin tel que prévu, nos chers amis se sont chargés du dessert : une crème glacée maison aux mûres.

Première destination dans la journée, le Marché Jean-Talon.



C'est incroyable présentement la variété et la richesse qui s'y trouve. On a donc acheté nos cuisses pour la recette, mais il n'y avait plus de canard, alors on a opté pour des cuisses de pintades. Ensuite, nous sommes tombés dans les légumes de saison.



On a donc acheté une multitude de betteraves : des rouges, des jaunes, des blanches et des striées pour faire une salade tiède en accompagnement du plat braisé. On a aussi acheté des carottes rouges sublimes.

Pour terminer, nous avons acheté des huîtres Malpèques pour l'entrée. Nous avons de magnifiques souvenirs du temps des fêtes de l'an dernier où nous nous étions gavés d'huîtres pendant plusieurs jours. Nous avons donc décidé de préparer des huîtres de trois façon. Après le marché, on se sauve à la maison pour cuisiner.

De retour à la maison, je me suis lancé dans mon plat braisé.



Alors, j'ai fait toute ma mise en place : oignons, échalotes grises, champignons, ail en chemise, griottes (qui ont finalement remplacé les pommes), herbes du Maquis, huile de basilic et bien sûr les cuisses de pintade.



Première étape : faire caraméliser les cuisses. Dans un peu d'huile, on assaisonne les cuisses et on les fait bien caraméliser.



Deuxième étape : on met de côté les cuisses et on prépare le volet aromatique de la recette à base d'herbes du Maquis et d'oignons. On fait fondre les oignons avec les herbes dans le gras des cuisses. Une fois le tout bien cuit, on remet les cuisses.

Troisième étape : là on s'amuse à flamber le tout avec du brandy (ça pourrait être du cognac) pour bien concentrer les sucres et façonner la base de la sauce. Une fois la flamme retombée, on gratte bien le fond de la casserole pour aller chercher tout le goût. On y ajoute alors, 2 tasses de cidre fort, on réduit le feu et on couvre pour faire cuire doucement environ 90 minutes.



Quatrième étape : on fait sauter des champignons de Paris dans une poêle et on ajoute au plat.



En même temps, on y jette des gousses d'ail en chemise.

Dernière étape : Environ trente minutes avant la fin, on ajoute les griottes et un peu du jus de macération.

Alors que le tout migotait, j'ai préparé les betteraves.



Une fois cuites, je les ai simplement tranché en rondelle et assaisonné avec de l'huile de basilic, poivre et sel. Les carottes rouges ont grillés au four avec de l'huille d'oilve tout simplement.

J'ai ensuite apprêté les huîtres. J'en ai préparé simplement sans rien, quelques unes cuites avec du jambon grillé, des tomates séchées et du parmesan et les dernières servies avec de la crème fraîche, du jus de citron et des zestes.

Le repas fut excellent, les huîtres cependant n'étaient pas fantastique, elles étaient friables et donc plusieurs petits morceaux de coquilles se retrouvaient dans l'huître. Les huîtres cuites étaient les meilleures.



La soirée s'est terminée dans un party privé haïtien et antillais à danser ... ouf !

1 Comments:

Anonymous slep said...

Fred t’es un grand chef!
Super la pintade,
t’es pas un mauvais danseur non plus!
Beaucoup de plaisir avec vous, quand est-ce que vous venez à la maison?

8:21 AM  

Post a Comment

<< Home